Devenez Scénariste
formations livres 300 réponses contact
métier théorie avant idée scenario écriture après genres autres

Le scénario


38 - Quelle est la base fondamentale d'un bon scénariste ?

La base fondamentale du scénariste, en un mot, se nomme structure. C'est par elle, et par elle seule, qu'un scénario peut prendre forme.

39 - Y a-t-il des critères comportementaux pour devenir scénariste ? Comment être sûr de ses capacités pour s'engager sur cette voie ?

Non, il n'y a pas de comportement précis à avoir. Ce qui importe avant tout est d'avoir une histoire à raconter et de savoir comment le faire. Pour le reste, il faut beaucoup de travail, de courage et de patience.

40 - J'aimerais me reconvertir vers l'écriture de scénario mais je n'ai aucune formation littéraire. Que me conseillez-vous ?

Comme à toute personne désirant s'inscrire dans ce métier, je conseille trois choses :

- Vérifiez votre motivation profonde. L'écriture d'un scénario exige un énorme investissement personnel.

- Prenez des cours. L'écriture de scénarios, car très technique et très particulière, ne s'improvise pas.

- Soyez persévérant !

41 - Je suis en train d'écrire un scénario mais je ne sais pas vraiment si j'en dit trop ou pas assez. En fait, je voudrais connaître la définition d'un scénario. Doit-il y avoir du dialogue ?

Absolument. Un scénario - qui se nomme également "continuité dialoguée" - contient descriptions, séquences et dialogues. Seuls les indications de plans ou mouvements de caméra sont à proscrire.

42 - Un scénario peut-il être écrit comme une nouvelle ?

Non, justement. Et toute l'incompréhension entre auteurs et producteurs vient de là. Un scénario répond à des normes très précises qui n'ont rien à voir avec celles de la nouvelle.

43 - J'aurais tendance à écrire un scénario comme une pièce de théâtre, c'est-à-dire un texte " dialogué " auquel sont intégrés des portraits de personnages, des descriptions de décors et des didascalies, à la différence que j'y ajouterais des mouvements de caméra, des prises de vue et une trame sonore. Manque-t-il encore quelque chose ?

Il ne manque rien. C'est tout le contraire ! Il y a une grosse partie en trop ! Tout ce qui est plans de caméra, mouvements, angles, etc. sont du domaine de la réalisation et ne doivent jamais apparaître dans un scénario. N'y ajoutez aucune forme littéraire ni aucune intention d'auteur ou autre explication.

Même un scénariste qui compte réaliser lui-même son film doit , dans un premier temps, "vendre" son scénario sous forme de continuité dialoguée.

44 - Combien de pages un scénario doit-il comporter ? Se construit-il toujours de la même manière ou bien l'auteur a-t-il une certaine liberté dans la mise en forme ?

Un scénario, invariablement, doit être dialogué. La version non dialoguée du scénario se nomme "traitement". Son nombre de pages va de 90 à 120 selon la précision des descriptions et du nombre de séquences qu'il comporte. Il comprend le découpage en séquences (découpage séquentiel), les indications scéniques et les dialogues. Il doit être écrit de façon simple, au présent de l'indicatif et être le plus concret possible sans s'attarder sur les détails.

Pour ce qui est de la liberté de l'auteur dans la mise en forme (présentation), il faut savoir que, fort heureusement, rien ne ressemble plus à un scénario qu'un autre scénario. C'est le fond qui change. Un peu comme en musique où une partition ressemble invariablement à une autre, mais en lisant les notes, aucune mélodie ne se ressemble.

45 - Je voudrais savoir comment décrire le décor dans mon scénario. Dois-je diviser la page en deux pour écrire le décor dans une colonne et le dialogue dans l'autre ?

Dans un scénario écrit sous forme de "continuité dialoguée", vous ne devez pas diviser votre page. Prenez simplement soin de tout rédiger de façon chronologique et concrète, sans ajouter aucune note, ni intention d'auteur ou autre explication. Tout doit être clair par le seul truchement de l'action et du dialogue... comme à l'écran.

46 - Lorsque l'on écrit un scénario, un travail approfondi de mise en scène doit-il être accompli ?

La mise en scène reste du ressort du metteur en scène. Ainsi, en donnant trop d'indications, vous empiétez sur son travail. L'idéal est de décrire uniquement l'action, de façon sommaire, dans son déroulement naturel. Le but étant que celui qui vous lit comprenne exactement ce qui se déroule, mais sans être assené de détails.

47 - La présentation d'un scénario varie-t-elle en fonction du format du scénario (film, série TV, téléfilm, etc.) ?

Non. La structure narrative peut varier, mais la présentation est toujours la même. C'est celle dite de la "continuité dialoguée".

48 - Pourriez-vous m'indiquer un format standard de présentation de la page de garde d'un scénario long métrage ainsi que la numérotation des pages ?

La page de garde doit comporter le titre avec le nom et l'adresse des auteurs. Souvent, il convient d'inscrire au bas de cette page la mention "Version 1".

La numérotation se fait de façon très simple : en bas des pages, à gauche, au centre ou à droite.

49 - Je m'interroge sur la mise en forme du scénario (police, interligne).

Times New Roman ou Arial 12, avec interligne simple, conviennent parfaitement.

50 - Dans une continuité dialoguée, faut-il identifier à l'aide de lettres capitales les personnages qui apparaissent sur des photos ?

Les lettres capitales servent à indiquer la première apparition physique d'un personnage à l'écran. Pas sa représentation photographique ou autre.

51 - Où trouver un exemple de scénario ? J'aimerais voir la forme et la manière dont c'est écrit.

Le meilleur conseil que je puis vous donner est de feuilleter l'un ou l'autre ouvrage consacré au scénario donnant un exemple type de présentation. Vous trouverez, entre autre, des extraits de toutes les formes d'écriture dans mon livre "L'écriture de scénarios" aux éditions Chiron.

52 - Comment peut-on évaluer la durée a l'écran de son scénario ?

Il est très difficile d'y parvenir de façon exacte. Cependant, si vous ne vous êtes pas égaré dans les descriptions, vous pouvez à peu près vous dire qu'une page de scénario correspond à environ cinquante secondes à une minute de film.

53 - Est-il possible d'écrire un scénario de long ou moyen métrage avec seulement 17 pages ?

Non, c'est impossible, avec vos 17 pages, vous avez un film potentiel de 12 à 17 minutes.

54 - Le scénario peut-il être considéré comme un genre littéraire à part entière, au même titre qu'une pièce de théâtre (par exemple ) ? De plus , quel conseils donneriez-vous à un jeune scénariste débutant ?

A n'en point douter, cette question est l'une de celles qui m'est le plus souvent posée. Il n'existe pas un cours ou un stage sans qu'il ne soit fait allusion à ce problème. Car il s'agit visiblement d'un problème. Concrètement, le scénario n'a aucune valeur littéraire. Force est de reconnaître d'ailleurs que le style même d'écriture du scénario, pour être parfait, doit être exsangue de toute forme littéraire. L'oeuvre, c'est le film. Le reste n'est que composants. A l'origine, vous avez un scénariste qui écrit une histoire. Viennent se greffer un ou plusieurs producteurs qui rassemblent une équipe faite d'un réalisateur, de comédiens, de caméramen, d'un chef opérateur, d'assistants, de preneurs de son, d'éclairagistes, de décorateurs, de costumiers, d'accessoiristes puis de monteurs et de musiciens, etc. Pardon pour les très nombreux autres que je n'ai pas cités. Toujours est-il que le scénario, au bout du compte, n'est qu'une pierre - mais la première ! - de l'édifice. En ce sens, le script est plus proche, dans sa valorisation, d'une pièce de théâtre actuelle que d'un roman. Mais je ne parle pas ici des pièces classiques qui sont considérées, elles, comme des oeuvres à part entière.

Ainsi, le conseil que je donnerais à un scénariste débutant est de ne pas s'attacher à son écrit comme à la prunelle de ses yeux. Et puis, qui dit que ses yeux en valent la peine ? La meilleure façon de procéder, pour ne pas souffrir de cet état de fait, est de passer à un nouveau scénario dès qu'un a été vendu. C'est radical !

55 - Comment savoir si une histoire est plus de l'ordre du scénario de film que du roman ?

Tout est question d'image et d'intention. La première des interrogations, face à votre oeuvre en devenir, est de savoir si elle est ou non, génératrice d'images. Plus vous entrez dans l'introspection, plus vous avez besoin d'écrire pour votre personnage, "il pense que", "il ressent que", "cela lui rappelle", moins vous êtes cinématographique, et plus vous êtes dans l'univers du roman.

56 - Comment expliquez-vous qu'une histoire très localisée puisse parfois prétendre à une forme d'universalité, tandis qu'une histoire très générale finisse par devenir un fait divers au cinéma ?

Tout n'est qu'affaire de traitement. Le général parle souvent du particulier et le particulier s'articule autour du général. L'universalité, quoi qu'il en soit, doit toujours être perceptible au travers d'un scénario, d'une pièce, d'un roman, etc. C'est la règle fondamentale et fondatrice de toute création.

57 - J'ai de nombreuses idées mais comment être certain que le scénario va plaire ?

S'il existait une réponse à votre question, tous les films seraient classés premiers au box-office. Le seul conseil que je puis vous donner est de vérifier à chaque instant de votre écriture que vous vous situez dans l'universel... avec un regard particulier.

58 - Quels seraient les films que vous conseillerez de voir pour se faire une idée de ce qu'est un bon scénario ?

Mes élèves sont nombreux à me poser cette question, mais je me refuse toujours d'y répondre. Selon moi, tant qu'un scénario est convenablement construit, il s'agit d'un bon scénario. Tout est affaire de structure. Le reste ne dépend que des goûts.

59 - Je voudrais savoir quels sont les scénarios de films que vous conseilleriez de lire ou de voir en images s'ils n'ont pas été publiés ?

Aucun particulièrement. Quand vous allez au cinéma ou que vous regardez la télé, faites vous plaisir. Pour le reste, si vous souhaitez écrire, vous avez deux alliées : la dramaturgie (qu'il faut impérativement connaître) et votre imagination.